Chine: le secret de la construction d'un deuxième porte-avions à nouveau éventé

La Chine construit un deuxième porte-avions. Tout le monde ou presque le sait, mais le gouvernement continue de garder le mystère sur ce dossier. Mais une nouvelle fuite vient d'éventer le secret le moins bien gardé du pays.

02 févr. 2015, 09:31
La Chine possède déjà un porte-avion. Et elle est en train d'en construire un second.

L'armée chinoise se garde d'admettre qu'elle construit un deuxième porte-avions, mais le secret a été à nouveau brièvement éventé ce week-end. Une entreprise a annoncé qu'elle avait remporté un marché pour équiper le futur navire.

Le fabricant de câbles Jiangsu Shangshang "a remporté le contrat pour le deuxième porte-avions chinois", s'est félicité un journal de Changzhou. Il reprenait une information publiée sur le compte officiel de microblogs de cette ville de l'Est.

Les deux communiqués ont été effacés, mais pas assez vite: la nouvelle a été relayée par les réseaux sociaux chinois, de nombreux internautes la considérant comme une première confirmation sérieuse de ce chantier entouré de rumeurs.

Contruction 100% chinoise

Le premier porte-avions chinois, le "Liaoning", mis en service en septembre 2012, est issu d'un bâtiment inachevé vendu en 1998 par l'Ukraine.

Pour son deuxième porte-avions, l'Armée populaire de libération (APL) veut relever le défi d'une construction 100% chinoise. Un chantier emblématique qu'elle entoure de mystère, suivant une tradition d'opacité concernant ses programmes d'armement.

Le secret a néanmoins été éventé plusieurs fois, notamment par Wang Min, secrétaire du Parti communiste de la province du Liaoning, qui avait évoqué en janvier 2014 le chantier dans sa province. Ses propos avaient été rapportés par des sites d'information. De hauts responsables militaires ont aussi fait part de l'intention de Pékin de se doter de plusieurs porte-avions.