CFF: des mesures sont prises après l'accident de Granges-Marnand

Les CFF prennent des mesures supplémentaires pour augmenter la sécurité sur le rail, un mois après la collision de Granges-Marnand. L'autorisation de départ par le chef de circulation sera réintroduite dans sept gares immédiatement.

30 août 2013, 11:12
Des policiers et des pompiers travaillent sur le lieu de l'accident entre deux trains ce lundi 29 juillet 2013 a Granges-pres-Marnand dans le canton de Vaud. Une collision frontale entre deux trains s'est produite lundi en fin de journee sur la ligne Palezieux-Payerne. Plusieurs personnes sont blessees. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Près d'un mois après la collision ferroviaire de Granges-Marnand (VD), les CFF prennent des mesures supplémentaires pour augmenter la sécurité sur le rail. A Granges-Marnand et dans six autres gares, l'entreprise réintroduit immédiatement l'autorisation de départ par le chef de la circulation.

Ce principe du double contrôle pour l'expédition des trains est réintroduit en outre à Cugy (VD), Estavayer (FR), Yvonand (VD), Court (BE), Porrentruy (JU) et Zweidlen (ZH). Dans ces gares, le chef de la circulation des trains desservait jusqu'ici uniquement l'appareil d'enclenchement. Dès le 1er octobre, il devra en plus donner l'ordre de départ au mécanicien.

En outre, les CFF renforcent leurs contrôles de qualité internes en y intégrant davantage les mécaniciens, les chefs de circulation et les agents de train, a annoncé la compagnie vendredi devant les médias à Berne.

A moyen et à long terme, les CFF accéléreront aussi l'équipement de 1700 signaux d'une installation du contrôle de la vitesse des trains et analyseront le processus de départ des trains.

Le 29 juillet, une grave collision s'est produite à Granges-Marnand entre un un train régional en provenance de Payerne (VD) et le RegioExpress venant de Lausanne. Le mécanicien du train en provenance de Payerne n'a pas respecté un feu rouge. Son collègue dans l'autre train a péri et plusieurs personnes avaient été blessées.