Réservé aux abonnés

«C’est un système erroné»

06 août 2019, 00:01
Swedish climate activist Greta Thunberg reacts with young activists during the ´ Fridays For Future Summit ª at the University of Lausanne, UNIL, in Lausanne, Switzerland, Monday, August 5, 2019. More than 450 participants from 37 different countries will meet in Lausanne, Switzerland, from 5 to 9 August for the summer gathering of the ´ Fridays for Future ª movement. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott) SWITZERLAND GRETA THUNBERG CLIMATE SUMMIT

Le Sommet des grèves du climat a débuté à Lausanne. Jusqu’à vendredi, plus de 450 jeunes de nombreux pays se réunissent à l’Université, à l’enseigne de Smile for future. Ils veulent notamment cadrer la suite de leurs actions contre le dérèglement climatique.

Plusieurs invités de marque ont pris la parole devant la presse, hier, en milieu de journée, dont la jeune Suédoise Greta Thunberg. A la question de savoir si ne faudrait pas mettre en prison des politiciens qui ne font rien ou pire pour le climat, la jeune Suédoise a répondu sans hésiter qu’il ne fallait pas «blâmer des individus. C’est un...