Réservé aux abonnés

«Ce jugement semble contradictoire»

Professeur de droit à Fribourg, Pascal Pichonnaz remet en cause le verdict qui fait mal à l’élue démocrate-chrétienne valaisanne Viola Amherd.

17 oct. 2018, 00:01
Sonderausgabe zum 125-Jahr-Jubiläum der Universität Freiburg.
Bild: Pascal Pichonnaz, Dekan der Rechtsfakultät der Universität Freiburg.
 
Foto: FN / Charles Ellena, Freiburg, 02.10.2014 Pascal Pichonnaz

Les temps sont durs pour la conseillère nationale valaisanne Viola Amherd (PDC), l’une des papables à la succession de Doris Leuthard au Conseil fédéral. Dans un jugement civil, le Tribunal de Brigue reproche, à elle et à sa sœur, propriétaires de bâtiments, d’avoir encaissé des loyers trop élevés de la part d’une entreprise locataire, ex-succursale du groupe énergétique Alpiq. Cette dernière affirme avoir signé un nouveau contrat en 2005, réduisant son loyer mensuel de 7000 à 4300 francs. Mais elle aurait par mégarde continué à verser 7000 francs, avant de s’en rendre compte en… 201...