Canicule: trois mois de vacances scolaires durant l’été?

Pour ne pas subir les températures caniculaires, des élèves suisses allemands demandent trois mois de vacances durant l’été. Des organisations d’élèves et d’enseignants les soutiennent. Mais des congés «de chaleur» ne vont pas pour l’heure être institués en Suisse.
25 juin 2019, 10:37
Les écoliers italiens, albanais et turcs ont des vacances estivales d'environ trois mois. (Illustration)

Une vague de chaleur déferle sur la Suisse dès ce mardi. Et, à l’exception des Tessinois et des Valaisans, tous les élèves suisses doivent aller à l’école cette semaine et en début juillet. Pour éviter ceci à l’avenir, des écoliers de Suisse alémanique demandent trois mois de vacances estivales, rapporte 20 minuten ce mardi. 

Plus fatigués, moins réceptifs et moins productifs, les élèves souffrent de ces hautes températures.

Les vacances d’été de trois mois devraient être introduites dans les écoles suisses.
Mihailo Kinkela, porte-parole de l’USO

«Les étés sont devenus plus chauds», explique Mihailo Kinkela, porte-parole de l’Union des conseils d’étudiants (USO), au journal gratuit. «Comme c’est le cas dans les écoles des pays du Sud, les vacances d’été de trois mois devraient également être introduites dans les écoles suisses». En Italie, en Albanie et en Turquie, les écoles ferment de juin à la mi-septembre.

Pas pour demain

Malgré le soutien d’organisations d’élèves, les «congés de chaleur» ne semblent pas encore près d’arriver en Suisse, explique le Blick. Il faut d’ailleurs remonter à 2003 pour retrouver les derniers cours annulés en Suisse allemande à cause de la chaleur.

Seul le canton de Saint-Gall donne une possibilité de reporter les cours de l’après-midi. Mais la décision dépend de chaque direction d’école.

Des mesures prises

Certains cantons, comme Bâle-Ville et Zurich, comptent sur la créativité des enseignants. Ils doivent adapter les leçons et ne pas prévoir d’examen les jours trop chauds. Dans une école d’Adliswil (ZH), les enfants doivent prendre leurs habits de bain à l’école pour participer à des batailles d’eau rafraîchissantes.

La Ville de Genève a pour sa part annulé pour la première fois depuis longtemps le défilé de la Fête des écoles, relate l’ATS. Il faut éviter aux enfants une marche en pleine chaleur, a expliqué la municipalité.

par Andy Maître