Réservé aux abonnés

Campagne choc des anti-réforme

06 sept. 2017, 23:26
/ Màj. le 07 sept. 2017 à 00:01
Votation sur la Loi fédérale du 17 mars 2017 sur la réforme de la prévoyance vieillesse 2020

Photo Lib/Alain Wicht  Villars,le 5.9.2017

Ce faciès apeuré composé d’un photomontage de deux demi-visages interpelle le citoyen le long des routes et dans les gares suisses. Tantôt des femmes, tantôt des hommes. Assorti du slogan «Trahir les jeunes – Punir les retraités», le message imaginé par l’Alliance des générations ne fait pas dans la dentelle pour mettre au tapis la Prévoyance vieillesse 2020. Selon eux, les jeunes générations financeraient la réforme et feraient tous les sacrifices tandis que les rentiers actuels n’auraient pas une miette des avantages.

Réunissant l’UDC, les libéraux-radicaux, l’Union suisse des arts et métiers...