Burqa: une commission refuse son interdiction en Suisse

Le Conseil des États a refusé vendredi d'étendre l'interdiction tessinoise de la burqa à toute la Suisse. La commission a estimé que ce vêtement, rarement observé, ne pose pas un réel problème. Le projet est renvoyé à la commission du National.

22 janv. 2016, 16:45
/ Màj. le 22 janv. 2016 à 17:20
Une telle interdiction risquerait de frapper un petit nombre de touristes provenant de pays islamiques, a estimé la commission.

Couvrir son visage en public en Suisse ne devrait pas être interdit car la burqa ne pose pas de réel problème. La commission des institutions politiques du Conseil des Etats refuse une proposition de son homologue du National.

Par 10 voix contre 1 et 2 abstentions, la commission des Etats a décidé de ne pas donner suite à une initiative parlementaire du conseiller national Walter Wobmann (UDC/SO) qui vise à étendre à toute la Suisse l'interdiction tessinoise de la burqa. Une telle mesure ne serait pas pertinente et justifiée, indique vendredi la commission.

Car le phénomène est très rarement observé en Suisse et ne pose pas de réel problème, selon la majorité. Une telle interdiction risquerait de frapper un petit nombre de touristes provenant de pays islamiques, ce qui pourrait avoir des conséquences négatives pour le tourisme.

De plus, ce sont les cantons qui sont compétents en matière de sécurité et de réglementation des rapports entre Etat et religions. Il faut donc leur laisser la possibilité de prendre des dispositions dans ces domaines, estiment les sénateurs.

Le projet est renvoyé à la commission des institutions politiques du National, qui s'était exprimée en sa faveur à une très courte majorité. Son conseil devra ensuite trancher.