Budget 2017: le Conseil fédéral prévoit un trou de 600 millions dans les caisses

Les finances publiques devront essuyer une perte de 600 mio en 2017 due aux dépenses migratoires. Pour se ternir aux exigences du frein de l'endettement, il propose une manœuvre comptable au Parlement.

29 juin 2016, 14:40
Le Conseil fédéral prévoit un grand trou dans les finances publiques pour 2017.

Les caisses fédérales devraient accuser l'an prochain un déficit de 600 millions de francs. Le Conseil fédéral a approuvé mercredi un budget 2017 marqué par des dépenses migratoires en forte hausse. La situation générale devrait empirer pour 2018-2020.

La Confédération devrait réaliser l'an prochain 68,8 milliards de recettes et 69,4 milliards de dépenses. La facture concernant le domaine migratoire devrait s'alourdir de 850 millions.

Pour respecter les exigences du frein à l'endettement, le Conseil fédéral propose une manoeuvre comptable au Parlement. Une part des 400 millions de dépenses supplémentaires consacrées à l'asile pourraient être déclarées extraordinaires. Du coup, le budget ordinaire présenterait un excédent structurel d'environ 100 millions et le budget extraordinaire un déficit de 400 millions.

La situation ne s'annonce pas plus rose pour le plan financier 2018-2020. En cause: la migration, mais aussi les largesses du Parlement. L'augmentation des ressources destinées à l'armée, la réforme Prévoyance Vieillesse 2020, le fonds routier et le probable maintien du taux de TVA spécial pour l'hôtellerie entraîneront dès 2018 une baisse de plus de 1 milliard du résultat.

Les coûts de la troisième réforme de l'imposition des entreprises s'y ajouteront à partir de 2019. Le Conseil fédéral prévoit des déficits structurels de 1,4 à 2 milliards par année à partir de 2018. Il insiste donc sur la nécessité de mettre en oeuvre tout le programme de stabilisation 2017-2019. Il fixera cet automne les paramètres d'une nouvelle série d'économies.