Berne: trois militants pro-climat d'Extinction Rebellion s'enchaînent aux portes du Palais fédéral

L'ouverture des portes du Palais fédéral a été perturbée, mardi matin, par trois activistes du mouvement Extinction Rebellion, qui s'attaque à l'inaction des gouvernement face au changement climatique. Ils se sont enchaînés avant d'être délogés par la police.
18 juin 2019, 11:03
Les activistes ont finalement été délogés par des policiers et des pompiers équipés de pinces coupantes.

Trois activistes pro-climat se sont enchaînés mardi matin au portail d'entrée du Palais fédéral à Berne. La police, aidée des pompiers, les a délogés après une heure.

Les activistes, issus du mouvement Extinction Rebellion, étaient accompagnés d'un groupe d'une dizaine de personnes installé devant l'entrée du Palais fédéral avec une banderole. Les manifestants ont tous été emmenés par la police, qui a pris leur identité.

Intervention policière

Les manifestations sont interdites durant les sessions des Chambres fédérales. La police a toutefois accordé un délai aux activistes pour qu'ils se retirent, un délai qu'ils n'ont pas respecté. Une dizaine de policiers sont alors intervenus pour les emmener. Les militants n'ont pas opposé de résistance. Leur action s'est déroulée de manière pacifique. Ils risquent néanmoins une amende.

L'organisation Extinction Rebellion a déjà fait parlé d'elle ces dernières semaines en menant plusieurs actions. La semaine dernière, ils ont versé du faux sang sur la Bärenplatz, près du Palais fédéral.

Mouvement international né au Royaume-Uni, Extinction Rebellion appelle à la désobéissance civile non violente contre l'inaction climatique. Diverses actions ont déjà été menées en Suisse.