Berne: les 120'000 euros déposés à la police se sont volatilisés

La somme de 120'000 euros, qui avait disparu en 2010 des locaux de la police cantonale bernoise, demeure introuvable.

14 sept. 2014, 15:04
Cette pratique de "l'enveloppe" (dite "Fakelaki" en grec) est extrêmement répandue au sein des établissements de santé grecs.

Les 120'000 euros qui ont disparu en 2010 du coffre-fort de la police cantonale bernoise n'ont pas été retrouvés. La justice a clos l'enquête pénale sans résultat. Entre-temps, 12'000 autres francs ont "disparu".

Le Ministère public Berne-Mittelland avait à l'époque ouvert une enquête contre plusieurs collaborateurs des services de police scientifique de la police cantonale. En juin dernier, la procédure a été classée, le soupçon n'ayant pas pu être prouvé, a dit Christof Scheurer, porte-parole du Ministère public du canton, confirmant une information de la "SonntagsZeitung".

L'argent avait été saisi dans le cadre d'une enquête et déposé dans un bâtiment de la police cantonale. En juin 2010, la disparition de l'argent avait été rendue publique par les autorités judiciaires. Celles-ci écrivaient alors: "l'argent ayant été déposé en lieu sûr, on peut soupçonner que l'argent aurait pu être pris par un collaborateur interne".

La police cantonale bernoise avait procédé à une recherche interne, au printemps 2010, sans succès, avant de porter plainte contre inconnu. Pour les investigations, les autorités judiciaires bernoises avaient eu le soutien de la police cantonale zurichoise.

Depuis 2010, la police cantonale bernoise a connu trois autres cas où de l'argent manquait. "Dans aucun des cas, il n'a pu être prouvé qu'il s'agissait d'un vol", a précisé la porte-parole de la police Corinne Müller. La somme se monte à 12'000 francs. Dans au moins un cas, la police penche pour une erreur d'enregistrement.