Réservé aux abonnés

Berne garde le doigt sur l'interrupteur

Le Conseil fédéral tient à imposer des appareils et des véhicules moins gourmands, malgré les hauts cris de l'économie.

05 mars 2011, 05:02

Les hauts cris des organisations économiques n'ont pas fait reculer Doris Leuthard et le Conseil fédéral. Hier, celui-ci a confirmé son intention de s'arroger le droit d'imposer à l'avenir des appareils, des installations et des véhicules moins gourmands en énergie. Il estime en effet que les conventions volontaires conclues dans certains secteurs économiques n'ont pas atteint les objectifs escomptés en matière d'efficacité énergétique.

Objectif ambitieux

Dans son message, le Conseil fédéral se fixe pour objectif ambitieux de baisser la consommation globale d'énergie en Suisse de 30 à 70% dans...