Berne finance la formation d'officiers nord-coréens à Genève

La Confédération ont accordé une aide financière à des officiers du régime communiste nord-coréen pour suivre des cours en Suisse. Un soutien critiqué par certains élus.
24 avr. 2014, 16:44
Christian Catrina, Chef Sicherheitspolitik,  kommuniziert den Sicherheitsbericht des Bundesrates vor der versammelten Armeespitze am Freitag, 4. Dezember 2009 in Bern. (KEYSTONE/ Lukas Lehmann)

Huit officiers du régime communiste nord-coréen ont reçu une aide fédérale pour suivre des cours en Suisse. Plus de 150'000 francs ont été débloqués à cet effet depuis 2011. Un soutien critiqué par certains élus.

Les officiers ont assisté au cours sur la sécurité internationale du Centre de politique de sécurité de Genève (GCSP), a indiqué jeudi le Département fédéral de la défense (DDPS), confirmant une information de la RTS. Deux d'entre eux étudient actuellement dans ce centre.

Ces cours sont en partie financés par la Confédération. Le DDPS a débloqué un peu plus de 150'000 francs ces trois dernières années pour payer des bourses d'études à ces fonctionnaires venus de Pyongyang.

Enjeux contemporains

Les participants analysent les enjeux contemporains de la sécurité dans le monde, comme les armes de destruction massive, le terrorisme ou les violations des droits humains. La crise ukrainienne et les révolutions arabes sont aussi étudiées, notamment sous l’angle du rôle des forces armées ou des perspectives de démocratisation.

La motivation du DDPS est de "contribuer à la paix en offrant aux représentants nord-coréens la possibilité de connaître un peu mieux le monde. En espérant que ça contribue à une ouverture du régime" de Pyongyang, explique Christian Catrina, secrétaire général adjoint du DDPS sur les ondes de la RTS.

"C'est de l'argent mal investi", a affirmé pour sa part le conseiller national vaudois Jacques Neirynck, parlant de "grande naïveté".