Réservé aux abonnés

Bataille pour 1,7 point de TVA

Alain Berset annonce la couleur. La facture de la prochaine réforme de l’AVS sera plus salée que prévu.Alain Berset annonce la couleur. La facture de la prochaine réforme de l’AVS sera plus salée que prévu.
03 mars 2018, 00:01
Bundespraesident Alain Berset, rechts, spricht an der Seite von Juerg Brechbuehl, Direktor Bundesamt fuer Sozialversicherungen BSV, waehrend einer Medienkonferenz, am Freitag, 2. Maerz 2018 in Bern. (KEYSTONE/Peter Klaunzer) SCHWEIZ MK BUNDESRAT

Alain Berset joue-t-il la provocation? Alors que la réforme de la prévoyance vieillesse, rejetée par le peuple le 24 septembre dernier, prévoyait une hausse de 0,6 point de TVA, il est maintenant question d’une hausse de 1,7 point pour garantir le financement de l’AVS pendant douze ans. «La réforme Prévoyance vieillesse 2020 coûtait moins cher, mais pendant que nous discutons, la démographie continue d’évoluer», a expliqué, hier, le chef du Département de l’intérieur à l’issue d’une séance où le Conseil fédéral a défini les grandes lignes du nouveau projet.

Celui-ci harmonise l’âge de...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois