Réservé aux abonnés

Banques: l’ancien patron de Raiffeisen Pierin Vincenz risque six ans de prison ferme

L’ancien patron charismatique de Raiffeisen Pierin Vincenz comparait devant la justice zurichoise au côté de six coaccusés. Il risque six ans de prison ferme. Itinéraire et chute du chouchou de la Paradeplatz.

21 janv. 2022, 00:01 / Màj. le 21 janv. 2022 à 06:53
C’est l’appât du gain – quelque 24,3 millions de francs auraient été escroqués – qui a fait chuter le banquier grison Pierin Vincenz.

On l’appelait «le dernier bon banquier de Suisse». Il aimait se distinguer de ses collègues de la Paradeplatz, vanter les mérites de sa banque, une coopérative «proche des gens». Mais Pierin Vincenz, patron de Raiffeisen de 1999 à 2016, avait un autre visage: celui d’un homme ne s’embarrassant d’aucun scrupule pour s’enrichir. C’est en tout cas ce que veut démontrer le Ministère public zurichois. Le procès de l’ancienne icône bancaire et de six autres inculpés commenc...