Banque nationale suisse: pas de plainte déposée pour violation du secret bancaire

Les parties impliquées dans l'affaire observent un silence intégral.

03 janv. 2012, 12:41
Philipp Hildebrand président de la Banque nationale.

Pour l'heure, aucune procédure légale n'a apparemment été engagée pour une éventuelle violation du secret bancaire.

Il n'y a aucune procédure en cours liée à cette affaire au Ministère public bâlois, a indiqué mardi à l'ats Markus Melzl. Il confirmait une informations de plusieurs médias alémaniques.

Le Conseil fédéral a reçu en décembre des informations sur une transaction présumée illégale de l'entourage de Philipp Hildebrand peu avant l'introduction en septembre du taux plancher face à l'euro. Parmi ces données, certains documents pourraient tomber sous le coup d'une violation du secret bancaire.

Une enquête menée avant Noël a montré que M. Hildebrand n'avait pas effectué de transactions illicites. Le Ministère public bâlois a appris cette affaire par les journaux, a poursuivi M. Melzl.

Comme les parties lésées, en l'occurrence une banque privée et la BNS, sont bien informées de leurs droits, les autorités n'agiront que si une plainte est déposée, a-t-il poursuivi. A la question de savoir si M. Hildebrand va déposer plainte, la porte-parole de la BNS n'a pas voulu faire de commentaire.

Christoph Blocher, que plusieurs médias décrivent comme l'informateur du gouvernement, ne veut rien dire non plus. "Il y a un temps pour se taire et un temps pour causer. Dans cette affaire, c'est maintenant le temps pour moi de me taire", a-t-il déclaré lundi soir au micro de la télévision publique alémanique SF. son porte-parole Livio Zanolari a précisé qu'il n'y avait rien à ajouter.