Réservé aux abonnés

Axpo se scinde pour contrer les courants contraires

Avec une perte de plus d’un milliard, Axpo mise sur la croissance et dépolitise sa gouvernance.

21 déc. 2016, 23:23
/ Màj. le 22 déc. 2016 à 00:01
ARCHIV - ZUM VERLUST VON 1,25 MILLIARDEN IM ABGELAUFENEN GESCHAEFTSJAHR 2015/16 DES ENERGIEKONZERNS AXPO, STELLEN WIR IHNEN FOLGENDES BILDMATERIAL ZUR VERFUEGUNG - Das Logo der Axpo, aufgenommen am Samstag, 25. Oktober 2008 in Baden. Die Gruenen haben am Samstag mit einer Kundgebung vor dem Axpo-Sitz in Baden AG ihre Kampagne gegen neue Atomkraftwerke lanciert. Anschliessend fanden sich die Parteimitglieder zu einer Delegiertenversammlung ein. (KEYSTONE/Alessandro Della Bella) SCHWEIZ ENERGIE AXPO

Le revers est cinglant pour Axpo. C’est sur un trou de 1,25 milliard de francs que le fournisseur d’électricité zurichois boucle ses comptes pour l’exercice écoulé, clos fin septembre. La rengaine est connue, le coupable c’est le marché. «La libéralisation en 2009 a mis en lumière un excès de courant, faisant chuter les prix à un niveau trop bas pour couvrir les coûts de fonctionnement des installations», explique Franco Romerio, économiste de l’énergie à l’Université de Genève. Les prix du commerce de gros sur le marché européen ont plongé de 30% en un an.

Le chiffre d’affaires s’est ainsi éti...