Réservé aux abonnés

Avenir Suisse prône un service citoyen

Le laboratoire d’idées libéral s’inquiète pour le système de milice et veut revivifier le bénévolat. Il imagine une nouvelle obligation de servir incluant les femmes et les étrangers.

07 oct. 2015, 23:32 / Màj. le 08 oct. 2015 à 00:01
Blick durch die Sitzreihen im Nationalrat, am Montag, 14. September 2015, an der Herbstsession der Eidgenoessischen Raete in Bern. (KEYSTONE/Alessandro della Valle) SCHWEIZ SESSION NATIONALRAT

«C’est le genre de sujet vraiment important, mais jamais urgent» regrette Tibère Adler. Le directeur romand d’Avenir Suisse évoque le système de milice. Celui-ci fait l’objet d’un livre collectif, piloté par le laboratoire d’idées libéral, «Etat citoyen et citoyens dans l’Etat. La politique de milice entre mythe et modernité.» Le constat s’impose: le bénévolat, en général, perd de l’attrait en Suisse. Avenir Suisse, dans ce contexte, lance l’idée d’un service citoyen pour tous. A l’image de ce qui se fait pour l’armée. «Une idée forte.»

Le livre s’intéresse avant tout au système de milice en po...