Réservé aux abonnés

Aux urnes citoyennes!

24 févr. 2009, 05:59

Les partisans du dépôt de l'arme d'ordonnance à l'arsenal ont réuni les signatures nécessaires. Le peuple devra se prononcer. Le débat promet entre les tenants de la tradition et ceux de la réalité du moment. Les premiers évoqueront l'armée de milice, symbole et ciment de la nation, la mob, le patriotisme et cette confiance que l'Etat retirerait au soldat en lui demandant de déposer son arme de service à l'arsenal. Les autres rétorqueront, notamment, que les armes d'ordonnance causent 300 morts chaque année en Suisse, sans parler des menaces rarement dénoncées. Les valeurs des uns, les crainte...