Attentats au Sri Lanka: la Suisse envoie deux policiers pour le rapatriement de victimes helvétiques

Afin d'aider l'ambassade à Colombo pour l'identification et le rapatriement des victimes helvétiques, la Suisse a envoyé deux de ses policiers au Sri Lanka. Cinq personnes domiciliées en Suisse ont perdu la vie dans les attentats.

28 avr. 2019, 14:28
Cinq personnes domiciliées en Suisse ont perdu la vie dans les attentats de Pâques au Sri Lanka.

La Suisse a envoyé deux policiers au Sri Lanka. Ils doivent aider l'ambassade à Colombo à l'identification et au rapatriement de victimes suisses. Les attentats ont fait 290 morts.

Cette mesure a fait ses preuves par le passé et relève d'une procédure standard lorsque des victimes suisses sont à déplorer dans des attaques à l'étranger, a indiqué dimanche à l'agence Keystone-ATS Cathy Maret, porte-parole de l'Office fédéral de la police (fedpol). Elle revenait sur une information du SonntagsBlick.

Les deux fonctionnaires devront également faciliter l'échange d'informations avec les autorités srilankaises. Cela vaut la peine d'être sur place, notamment lorsque la situation n'est pas claire, a poursuivi Mme Maret.

Cinq Suisses décédés

Après les attaques de Nice en 2016 et Paris en 2015, fedpol avait fait de même. Les deux émissaires de fedpol ne participeront toutefois pas aux enquêtes policières.

Cinq personnes domiciliées en Suisse ont perdu la vie dans les attentats de Pâques au Sri Lanka. Deux d'entre elles possédaient un passeport suisse. Les familles bénéficient des services de la protection consulaire. Selon Mme Maret, l'identification des victimes n'est pas encore achevée.