Réservé aux abonnés

Atmosphère, atmosphère

Polar de bonne facture, «Millénium» est la copie quasi conforme du best-seller de Stieg Larsson. Du moins quant à son intrigue.

09 mai 2009, 05:01

L'ambiance est bleutée, glaciale. Sur le bureau, dans un cadre ouvragé, la photo en noir et blanc d'une jeune fille blonde. Et un paquet arrivé par la poste, contenant des fleurs séchées, sous verre. Derrière le bureau, le vieil homme pleure.

Bienvenue dans l'univers de «Millénium», de Stieg Larsson, qui est aussi désormais l'univers de Niels Arden Oplev. Le réalisateur danois porte à l'écran le premier tome («Les hommes qui n'aimaient pas les femmes») de la trilogie policière aux millions d'aficionados.

La tâche est écrasante, à la mesure des attentes, et le cinéaste s'en sort mieux que bien. I...