Réservé aux abonnés

Assurés privés de subsides à Lucerne

En l’absence de budget valide, le canton se voit contraint de bloquer des dépenses. Il en est ainsi au niveau de l’assurance maladie, les aides n’étant pas une «dépense indispensable».

11 janv. 2017, 23:09
/ Màj. le 12 janv. 2017 à 00:01
Bei regnerischem nebelverhangenem Wetter vermochten am Mittwoch, 3. August 2005 in Luzern nur Schirme und Fahnen etwas Farbe auf dem Rathaussteg bringen. (KEYSTONE/Sigi Tischler) SCHWEIZ WETTER LUZERN

Les caisses du canton de Lucerne sont vides. Le reste de la Suisse s’en est rendu compte lorsqu’une semaine de vacances supplémentaire a été accordée, en octobre dernier, aux gymnasiens et apprentis, pour économiser quatre millions de francs. Aujourd’hui, ce sont les personnes bénéficiant de subsides pour les primes d’assurance maladie qui trinquent: ces aides ne peuvent pas être versées, car le budget 2017 n’est pas adopté.

Le canton, qui connaît actuellement la fiscalité des entreprises la plus basse, n’en a pas engrangé les bénéfices. Depuis trois ans, les programmes d’économies se suivent.

R...