Assurances: forte baisse des primes d'assurance automobile

Bonne nouvelles pour les automobilistes. Les primes d'assurance sont en baisse. En 2018, elles ont chuté de 11% par rapport à l'année précédente. Une concurrence accrue dans le secteur en est la cause.

22 août 2019, 14:42
La prime médiane pour une assurance casco complète n'a jamais été aussi basse.

Les primes d'assurance automobile sont en baisse. Au cours de l'année 2018, les primes ont chuté de 11% par rapport à l'année précédente, selon une étude du comparateur sur Internet comparis.ch publiée jeudi. La concurrence exercée par de nouveaux acteurs du secteur a joué.

Avec 832 francs, la prime médiane pour une assurance casco complète n'a jamais été aussi basse, selon le document. Comparis a analysé l'évolution des primes pour les conducteurs âgés de 30 à 40 ans auprès des onze plus grands assureurs automobile. Quatre modèles de véhicules différents ont été pris en compte.

 

La chute des prix dans les produits d'assurance automobile en général ne s'est accélérée en Suisse qu'au cours des cinq dernières années, contrairement à l'Allemagne ou à la Grande-Bretagne. Depuis 2014, les primes ont chuté d'au moins 25%.

La chute des prix s'explique, entre autres, par l'entrée sur le marché de nouveaux prestataires, surtout les assureurs directs en ligne, à faibles coûts de distribution. "De nouveaux acteurs ont accru la pression sur les prestataires établis. En conséquence, l'offre de produits en Suisse s'est considérablement diversifiée", a indiqué Andrea Auer, experte mobilité chez Comparis.

Elargissement des offres

L'étude cite par exemple l'arrivée des assureurs en ligne Dextra et Postfinance. La palette des produits a été élargie: sur comparis.ch, l'offre de produits d'assurance automobile (couvrant environ 80% du marché suisse) est ainsi passée de 19 à 33 produits au cours des dernières années.

 

 

La numérisation croissante des processus a permis aux assureurs de réduire leurs tarifs sans subir de sérieuses pertes de marge. L'experte estime que la baisse des prix va continuer.

Cependant, seuls les détenteurs de véhicules qui changent de prestataire ou qui insistent pour obtenir de meilleures conditions dans leur contrat d'assurance existant profitent de cette baisse. La résiliation du contrat est indispensable.

De nombreux contrats peuvent être résiliés à la fin de l'année moyennant un préavis de trois mois. Pour beaucoup, "le mois de septembre est par conséquent le dernier moment pour comparer les offres et si nécessaire résilier leur assurance actuelle", souligne Andrea Auer.