Assurance: la Suva prévoit de supprimer près de 170 emplois d’ici 2027

La Suva, caisse nationale d'assurance-accidents, compte licencier un cinquième de son personnel d’ici 2027. Il s’agit principalement d’emplois dont le travail peut être automatisé. Certaines personnes seront licenciées.

28 sept. 2019, 11:43
Les emplois concernés ne se trouvent pas seulement au siège principal de la Suva à Lucerne, mais aussi dans les différentes agences de l'assureur. (Illustration)

La Suva envisage de supprimer quelque 170 emplois entre 2021 et 2027. Cette coupe dans son secteur «gestion des dommages» représente près d’un cinquième des 800 postes qu’offre l’ex-caisse nationale d’assurance (CNA).

Porte-parole de la Suva, Simone Isermann a confirmé samedi à Keystone-ATS l’information des journaux de CH-Media. Ces chiffres représentent une estimation, a-t-elle précisé.

Procédure de numérisation

La Suva prévoit que ces suppressions d’emplois se feront via des retraites, mais aussi des licenciements et des transferts de postes. Les emplois concernés ne sont pas ceux de médecins ou de juristes, mais plutôt ceux dont le travail peut être automatisé. Ils se trouvent tant dans les agences qu’au siège principal à Lucerne.

Et la Suva de préciser qu’elle suit bien là une procédure de numérisation de l’entreprise et qu’il ne s’agit en aucun cas de mesures d’économies. Preuve en est la création d’emplois dans d’autres secteurs de l’entreprise «porteurs d’avenir», précise la porte-parole. Notamment dans la saisie des données.