Assemblée du PDC: «Le Centre peut atteindre 20% et se renforcer à l’exécutif en 2027»

Pour ses délégués réunis ce samedi à Baden, le PDC, qui pourrait bientôt s’appeler le Centre, peut regagner en 2027 son siège perdu au Conseil fédéral.

05 sept. 2020, 11:34
Le président du PDC Gerhard Pfister appelle les délégués au renouveau.

Le président du PDC a appelé les délégués réunis samedi à Baden (AG) à oser le renouveau, en changeant de nom et en ouvrant le parti. Ses ambitions: Le Centre peut atteindre 20% des voix aux élections fédérales et récupérer en 2027 son deuxième siège au Conseil fédéral.

Le potentiel électoral d’une formation du centre est de 20%, selon un sondage, alors que le PDC perd des électeurs depuis des décennies et n’a obtenu que 11% des voix lors des fédérales d’octobre dernier. Toutefois, le «C» du PDC repousse nombre d’électeurs non catholiques ou peu croyants, constate Gerhard Pfister.

Nous voulons rester la force politique nationale du centre et nous ouvrir à tous ceux qui partagent nos valeurs.
Gerhard Pfister, président du PDC 

«Nous avançons ensemble avec pour objectif de rassembler la Suisse».

En changeant de nom et en incarnant les valeurs de la liberté, de la solidarité et de la responsabilité, Le Centre peut inverser la tendance, progresser en 2023 et gagner les élections de 2027, a souligné le président du PDC.

De cette manière, il pourra aussi récupérer le siège gouvernemental perdu en 2003, estime Gerhard Pfister. Christoph Blocher (UDC) avait alors été élu au Conseil fédéral à la place de la sortante Ruth Metzler (PDC).