Arrivée des montres connectées: les Suisses font confiance à leur industrie

Les Suisses estiment que l'industrie helvétique est prête à affronter l'arrivée des montres connectées, comme celle imminente de l'Apple Watch. C'est un des résultats d'un sondage mené auprès de 890 personnes.

22 avr. 2015, 12:26
In this April 10, 2015, photo, a customer tries on an Apple Watch at an Apple Store in Hong Kong. From Beijing to Paris to San Francisco, the Apple Watch made its debut Friday. Customers were invited to try them on in stores and order them online. (AP Photo/Kin Cheung, File)

Quelques jours avant la sortie officielle de l'Apple Watch, un sondage montre que la grande majorité des Suisses font confiance à l'industrie horlogère helvétique pour faire face à l'arrivée des montres connectées. Près de 13% des sondés pourraient acheter une smartwatch dans les 12 mois à venir.

Selon l'enquête réalisée en ligne par l'institut d'études de marché Intervista auprès de 890 personnes et publiée mercredi, 82% d'entre elles estiment que l'industrie helvétique est prête à affronter l'arrivée des montres connectées. Les Romands, avec un taux de 74%, sont plus inquiets que les Alémaniques (84%).

La majorité des sondés (59%) pense que les montres connectées influenceront le secteur de façon durable. Mais seule une minorité juge leur mise sur le marché comme un danger pour la branche, que ce soit à court (17%) ou à moyen et long terme (28%).

Ici aussi les Romands sont plus préoccupés: 24% (contre 15% des Alémaniques) jugent que les smartwatch représentent un danger à court terme et 33% (contre 25%) estiment que cela le sera à moyen et long terme.

Près de trois quarts (70%) des individus questionnés considèrent ces nouvelles montres comme une opportunité pour les fabricants suisses (Suisse romande 73%).

Intérêt des jeunes

Au total, 13% des personnes interrogées indiquent qu'il est probable (9%), voire très probable (4%) qu'elles achètent une smartwatch dans les 12 mois à venir. Les plus enclines à acquérir une montre connectée sont les propriétaires d'iPhones, peut-on lire dans le communiqué.

Les smartwatch intéressent aussi celles et ceux qui ne possèdent pas de montre traditionnelle: parmi les 17% qui détiennent un smartphone mais pas de montre, 10% pourraient se laisser tenter par une montre connectée. Ce taux atteint même 14% dans la tranche des 14-29 ans. L'arrivée des smartwatch accroîtrait ainsi le nombre de personnes ayant l'habitude de porter une montre, quelle qu'elle soit.

Le sondage, mené en français et en allemand, a été effectué en ligne du 20 mars au 19 avril auprès de 890 personnes résidant en Suisse. Intervista précise que l'enquête est représentative de la population suisse, en ce qui concerne les régions, l'âge et le genre.