Réservé aux abonnés

Armée recherche soldates

Les officiers suisses se mobilisent pour accueillir davantage de femmes dans leurs rangs. Leur objectif? Recruter, à terme, entre 3000 et 5000 femmes dans l’effectif total.
16 juil. 2019, 00:01
A female medical corps member carries a box, pictured on site of the medical corps of the Swiss Armed Forces on June 18, 2013, in Buetschwil, canton of St. Gallen, Switzerland. A medical unit of the army runs an exercize together with the police, the Swiss protection & support service and the fire brigade. They simulate an earth quake with many wounded people trapped in the rubble. The medical corps members set up their tent in order to treat the wounded people there. (KEYSTONE/Gaetan Bally)

Eine Angehoerige der Sanitaetstruppen traegt eine Kiste, aufgenommen bei den Sanitaetstruppen der Schweizer Armee am 18. Juni in Buetschwil, Kt. St. Gallen. Eine Sanitaetseinheit der Armee fuehrt mit Polizei, Zivilschutz und der Feuerwehr eine Uebung durch. Sie simulieren ein Erdbeben mit vielen eingeklemmten Verletzten. Die Sanitaeter bauen zuerst ihr Zelt auf und nehmen danach die ersten Verletzten in Empfang. (KEYSTONE/Gaetan Bally) SCHWEIZ ARMEE SANITAET

Elles ne sont qu’un petit millier à avoir choisi de se rendre sous les drapeaux, soit 0,7% des effectifs totaux de l’armée suisse. C’est le taux le plus bas d’Europe, et pour la Société suisse des officiers (SSO), ce n’est pas assez. Réuni à la fin du mois de juin à Paudex (VD), son comité exécutif a rédigé à l’attention de la ministre de défense Viola Amherd un programme en quatre points visant à favoriser l’intégration des femmes.

«C’est incroyable d’avoir renoncé à ce potentiel jusqu’ici», déclare le colonel Stefan Holenstein, président de la SSO. L’officier d’état-major général balaie l’arg...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois