Réservé aux abonnés

Après Lampedusa, les idées choc

15 oct. 2013, 00:01
data_art_1882584.jpg

ROME L'ombre des naufrages en Méditerranée plane sur la visite de Simonetta Sommaruga. "Camps" de réfugiés ou accueil des rescapés: les propositions fusent.

La tragédie de Lampedusa démontre la nécessité de venir en aide aux autorités italiennes en les soulageant d'une partie du poids migratoire.

La "honte de Lampedusa". Ce terme, utilisé la semaine dernière par la population de l'île pour conspuer les responsables politiques, traduit l'émotion suscitée par les noyades de centaines de migrants suite à deux récents naufrages en Méditer- ranée.

Hier, la conseillère fédérale Simonetta Sommaru...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois