Réservé aux abonnés

Antispécistes condamnées pour avoir volé des cabris

Deux jeunes femmes ont écopé de jours-amendes sans sursis en raison de leur absence de remords.

21 déc. 2018, 00:01
Elisa Keller, porte-parole de l'association 269Life Liberation Animale Suisse arrive au Tribunal d'arrondissement de la Cote en compagnie d'activistes antispecistes ce mardi 18 decembre 2018 a Nyon. Pour la premiere fois en Suisse, deux antispecistes sont jugees pour violation de domicile et appropriation illegitime de choses en sauvent 18 cabris d'une mort a l'abattoir. (KEYSTONE/Laurent Gillieron) SUISSE PROCES ANTISPECISTES 269LIFE

Deux antispécistes ont été reconnues coupables de violation de domicile et d’appropriation illégitime, après avoir emporté 18 cabris d’un abattoir. Elles ont été condamnées, hier, à des jours-amende sans sursis par le Tribunal de police de Nyon.

Pour le président du tribunal, la culpabilité des deux femmes, âgées de 21 et 22 ans, est «relativement légère». Elles n’ont pas atteint à l’intégrité physique d’autrui, a souligné Daniel Stoll. Reste qu’il a refusé de suivre le procureur, qui avait requis des peines pécuniaires avec sursis. «Les deux prévenues ont déclaré qu’elles continueraient et ell...