Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Angela Merkel veut les données bancaires

L'Allemagne va vraisemblablement acheter les données bancaires volées en Suisse. La chancelière Angela Merkel a déclaré que si ces informations étaient pertinentes pour le fisc allemand, il s'en ferait l'acquéreur.

02 févr. 2010, 05:01

«Il faut tout mettre en oeuvre pour avoir accès aux données proposées» a dit à Berlin Mme Angela Merkel. «A partir de là, si elles sont pertinentes, il faut en prendre possession», a-t-elle poursuivi. La chancelière allemande a assuré son ministre des finances, Wolfgang Schäuble, de son soutien dans cette affaire. Berne a averti qu'elle n'accordera aucune assistance administrative.

Selon la «Frankfurter Allgemeine Zeitung» (FAZ), un informateur a proposé de vendre pour 2,5 millions d'euros au fisc allemand une liste de 1500 contribuables ayant dissimulé des fonds en Suisse.

Plus tôt, le porte-parole de ministère allemand des finances, Michael Offer, a de son côté indiqué que Berlin allait «tout faire pour mettre fin aux agissements de fraudeurs du fisc». Il a expliqué que les autorités allemandes entendaient agir dans ce cas de la même manière que lors de faits similaires avec des comptes au Liechtenstein il y a deux ans....

Votre publicité ici avec IMPACT_medias