Réservé aux abonnés

Andreï, mort sans les honneurs

28 juin 2014, 00:01
data_art_2435803.jpg

Sans honneurs officiels, c'est près de la datcha de ses parents, à Rouza, dans la banlieue moscovite, qu'Andreï Vybornov a été enterré le 6 juin. Mort dans le Donbass dix jours plus tôt, les armes à la main, cet homme de 34 ans aurait aimé devenir un héros de la Russie, son pays qu'il pensait devoir défendre, au-delà même de ses frontières. Mais sous prétexte "qu'aucun combattant russe n'est présent en Ukraine", comme le prétend Vladimir Poutine, Andreï est condamné à rester dans l'anonymat, tout comme ses nombreux frères d'armes russes, dont les médias et les officiels prennent soin d'ignor...