Alimentation: un Suisse dépense en moyenne 360 francs par an pour du bio

Les Suisses se montrent toujours plus sensibles à la qualité et aux conditions de production de leurs aliments. En revanche, l’offre de produits bio dans la restauration reste rare.

22 janv. 2020, 14:55
Les Suisses sont les plus grands consommateurs de produits bios de la planète.

La Suisse est le plus grand consommateur de produits bio de la planète. On parle d’ailleurs de «champion du monde» en la matière. En revanche, quand on cherche ces même produits sur la carte d’un restaurant, ça se complique, explique la RTS.

Problème d’approvisionnement

En effet, selon le rapport de BioSuisse, 7,4% des établissements ont régulièrement utilisé de l’alimentation biologique en 2018. Une légère augmentation par rapport à 2013, où ils étaient seulement 3,2%. 

En savoir plus : Le site de Bio Suisse

«Les fournisseurs ne proposent pas de viande labellisée bio à l’année, seulement sur des offres ponctuelles», a expliqué lundi Sébastien Merienne, patron de la brasserie Le Cardinal à Neuchâtel dans le 19h30 de la RTS. Il souligne problème d’approvisionnement, mais également un problème de coût. 

Des Suisses généreux pour le bio

Niveau dépenses, les Helvètes sont toujours plus enclins à mettre la main au porte-monnaie quand il s’agit de surveiller leur alimentation. En 2018, ils ont dépensé 360 francs par habitant pour du bio, contre 320 francs un an plus tôt, d’après le même rapport.

A lire aussi : Alimentation: les Suisses ont dépensé plus de 3 milliards pour le bio en 2018

Tous les groupes de produits ont par ailleurs poursuivi leur croissance. L’œuf reste le champion des produits bio avec une part de marché de près de 28%.