Aéroport de Zurich: un lit de béton déformable pour arrêter les avions

Pour des raisons de sécurité, l'aéroport de Zurich devra installer un dispositif de freinage d'urgence sur sa piste 28, considérée comme courte. Une première en Suisse.

19 août 2013, 15:59
Le dispositif EMAS consiste à ajouter en bout de piste un lit constitué de blocs de béton déformable léger.

A la demande de l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC), l’aéroport de Zurich va devoir installer un système d’arrêt d’urgence à l’extrémité d'une de ses pistes. Les sorties en bout de pistes ont représenté l'année dernière la cause la plus fréquente d'accident dans l'aviation commerciale mondiale.

L'exploitant de l'aéroport a donc déposé une demande d'approbation des plans en vue de l'installation d'un système d'arrêt d'urgence EMAS (Engineered Materials Arresting System), demande qui va être mise à l'enquête publique.

Grâce à ce dispositif, un avion qui serait amené à dépasser l'extrémité de la piste 28, relativement courte, suite à un atterrissage manqué ou à un décollage interrompu terminerait sa course dans un lit constitué de blocs de béton déformable léger. Ce lit absorbe l'énergie cinétique de sorte que les avions s'immobilisent rapidement et sans danger.

L'installation de l'EMAS fait partie d'un train de mesures adopté en vue d'optimiser la sécurité de l'aéroport de Zurich. Les travaux devraient durer deux ans et coûter 15 millions de francs.

Regardez en quoi consiste l'installation du système EMAS: