Action symbolique de Greenpeace contre Gazprom à Davos

Greenpeace a mené jeudi à Davos une action symbolique pour dénoncer les "expérimentations" du géant énergétique russe Gazprom dans l'Arctique. "Une marée noire dans l'Arctique aurait de graves conséquences pour l'environnement et causerait des dégâts financiers irréparables pour les investisseurs".

23 janv. 2014, 16:54
Quatre militants déguisés en ours blancs ont rappelé aux participants du WEF quelles seraient les conséquences d'une marée noire sur les plantigrades.

Greenpeace a dénoncé jeudi à Davos les "expérimentations" du géant énergétique russe Gazprom dans l'Arctique. Quatre militants déguisés en ours blancs ont rappelé aux participants du Forum économique mondial (WEF) quelles seraient les conséquences d'une marée noire sur les plantigrades.

 

Cette mise en scène visait aussi à "attirer l'attention des investisseurs et partenaires de Gazprom sur le fait que les investissements dans ses expérimentations arctiques comportent des risques incalculables non seulement pour l'environnement, mais aussi pour leurs affaires", a indiqué l'ONG dans un communiqué.

"Gazprom fonce droit devant elle, même si une catastrophe pétrolière semble inévitable. Une marée noire dans l'Arctique aurait de graves conséquences pour l'environnement et causerait des dégâts financiers irréparables pour les investisseurs", avertit Nadine Berthel, chargée de la campagne arctique chez Greenpeace Suisse, citée dans le communiqué.

Le géant énergétique russe s'est déjà vu décerner jeudi matin le prix de l'entreprise "la plus irresponsable de l'année" lors des Public Eye Award décernés par Greenpeace et la Déclaration de Berne.