Accusés d'avoir abusé d'une femme ivre à Genève

Le juges genevois vont juger ce lundi deux hommes suspectés d'avoir abusé d'une femme à l'issue d'une soirée arrosée.

13 janv. 2014, 16:15
Les juges de Mon Repos ordonnent à la justice neuchâteloise de prononcer un traitement des addictions ou un traitement ambulatoire.

Deux hommes accusés d'avoir abusé sexuellement d'une femme d'une quarantaine d'années, en profitant du fait qu'elle était ivre, comparaissent depuis lundi devant le Tribunal correctionnel de Genève. Agés respectivement de 29 et 25 ans, les deux prévenus contestent les faits.

Pour les accusés, la victime était partante pour un "plan à trois". Ils ont affirmé que malgré son ivresse, la femme s'est rendue seule, sans aide, dans le lit qui se trouvait dans la chambre à coucher de l'appartement d'un des prévenus. Elle aurait aussi accepté d'avoir une relation sexuelle après que la question lui a été posée.

La victime a déclaré devant le Tribunal correctionnel qu'elle n'avait qu'un très vague souvenir de cette nuit. Elle a rencontré l'un des deux accusés au centre alternatif de l'Usine, à Genève, et a accepté de plein gré de le suivre pour une after. "Je me suis ensuite réveillée pendant l'acte dans un état très comateux".

Elle a souligné qu'elle n'a pas pu opposer de résistance, ni demander aux deux hommes d'arrêter. "J'étais amorphe, je n'arrivais pas à bouger, pas à penser et j'avais un peu peur, car je me trouvais avec des personnes que je connaissais à peine". Pour la plaignante, le plan à trois n'a jamais fait partie de ses fantasmes.

Les accusés se sont connus durant leurs études en économie. Ils sont actuellement en train de rédiger leur thèse et veulent se spécialiser dans le trading. Lors de cette nuit de mars 2012 où ils auraient abusé de la plaignante en profitant de son état de faiblesse, les prévenus avaient consommé de l'alcool, de la cocaïne et de la marijuana.

Le Tribunal correctionnel de Genève devrait rendre son jugement lundi en fin de journée.