A Strasbourg, les Aînées pour le climat ont annoncé leur recours à la CEDH

Anne Mahrer et Rosmarie Wydler-Wälti, les deux coprésidentes de l’association, sont arrivées ce mardi devant la Cour européenne des droits de l’homme pour y déposer un recours contre une décision du Tribunal fédéral suisse.

27 oct. 2020, 14:23
/ Màj. le 27 oct. 2020 à 15:15
Anne Mahrer (à gauche) et Rosmarie Wydler-Wälti se sont exprimées devant le bâtiment de la CEDH.

Deux représentantes des Aînées pour la protection du climat sont arrivées mardi à Strasbourg à bord d’un voilier de Greenpeace. Elles sont venues présenter devant la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) le recours de l’association qui a été déboutée ce printemps par le Tribunal fédéral.

Venue à Strasbourg symbolique

Les deux coprésidentes de l’association, Anne Mahrer et Rosmarie Wydler-Wälti, se sont exprimées devant le bâtiment de la CEDH. Soutenues par Greenpeace, elles étaient entourées par des représentants d’autres actions en justice pour le climat, dont des membres français de «L’Affaire du siècle».

 

 

«Nous sommes venues symboliquement pour annoncer notre requête», a indiqué Anne Mahrer à l’agence Keystone-ATS. Le recours proprement dit sera envoyé par la poste dans les semaines à venir. «Nous demandons à la CEDH, spécialiste des droits humains, de traiter sur le fond notre demande, ce que le gouvernement et les tribunaux suisses ont refusé», a poursuivi la Genevoise.

Droit d’être protégées

L’association attend de la cour qu’elle dise l’importance du droit à la vie en lien avec le climat. «Nous personnes âgées, particulièrement vulnérables en cas de grande canicule, avons le droit d’être protégées, a poursuivi Anne Mahrer. C’est le rôle de l’Etat de protéger sa population à titre préventif, ce que la Suisse n’a pas fait.»

Les Aînées pour le climat ont été déboutées par le Tribunal administratif fédéral, puis par le Tribunal fédéral. Ce dernier a estimé que les recourantes n’étaient pas suffisamment atteintes dans leurs droits par les actions ou les omissions des autorités.