1er mai: plusieurs manifestations parfois non autorisées, malgré la pluie

Plusieurs milliers de personnes à travers la Suisse sont descendues dans la rue à l’occasion du 1er mai. Ni la météo, ni la pandémie n’ont retenu les manifestants.

01 mai 2021, 16:50
La pluie n'a pas douché la motivation des manifestants.

Une quarantaine de manifestations étaient prévues dans toute la Suisse samedi. A Genève, le cortège du 1er Mai attire un millier de personnes. Le même nombre de personnes s’est rassemblé à Bâle.

A Genève, un millier de personnes ont participé samedi sous la pluie au traditionnel défilé du 1er Mai. Les syndicats et associations l’ont placé, cette année, sous le signe de la justice sociale, féministe et climatique.

Après des mois de confinement liés à la pandémie de Covid-19 et de limitation du droit de manifester, le Comité d’organisation se réjouit de pouvoir à nouveau prendre la rue et faire connaître les revendications des travailleurs dans l’espace public.

Dans le reste de la Suisse romande, trois rassemblements avaient lieu à Fleurier, au Locle et à Neuchâtel. D’autres réunions se tiennent notamment à Lausanne dès 15h30.

Manifestations non autorisées

A Bâle, plus d’un millier de personnes se sont rassemblées. La marche, autorisée par la police, est restée pacifique à l’exception d’une brève escarmouche. A St-Gall, les manifestants étaient des centaines.

À Berne, les syndicats ont fait l’économie de leur traditionnel défilé. Un rassemblement s’est tenu dans les locaux du syndicat Unia pour dénoncer les conditions de travail des chauffeurs de l’entreprise DPD.

Toujours à Berne, plusieurs centaines de personnes ont participé à une manifestation non autorisée, lancée sur Internet par l’«Alliance révolutionnaire bernoise du 1er Mai». La présence policière était forte. Un maximum de 100 personnes est actuellement autorisé à participer à des manifestations dans ce canton.

Comme à Berne, la police zurichoise a pris des mesures dans le centre-ville contre un rassemblement non autorisé. Elle a encerclé plusieurs manifestants en début d’après-midi.