1er Août: Johann Schneider-Ammann défend les bilatérales

A l'occasion de son discours du 1er Août, Johann Schneider-Ammann a déclaré qu'il ne faut pas minimiser l'importance des bilatérales pour la Suisse.

31 juil. 2015, 20:00
Pour Johann Schneider-Ammann, appartient au cercle des "pays les plus innovants depuis des années".

Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann estime qu'il est "irresponsable" de minimiser l'importance des bilatérales pour la Suisse. Dans son discours du 1er Août vendredi à Allschwil (BL), le chef du département de l'économie a plaidé pour une solution pragmatique au problème de l'immigration.

Certains milieux dans notre pays pensent que nous sommes assez forts pour aller seuls de l'avant. Ces mêmes milieux ne cessent par ailleurs de minimiser l'importance des bilatérales, a déclaré le ministre des finances, selon le texte écrit de son intervention.

Ce discours contre les bilatérales est tout simplement "irresponsable", pour M. Schneider-Ammann. "Je le dis en tant que ministre de l'économie, je le dis aussi en tant qu'ancien entrepreneur qui a dirigé une société internationale", a lancé le conseiller fédéral.

Concernant nos rapports avec l'Union européenne, il a plaidé en faveur d'une solution pragmatique pour l'immigration et un maintien des bilatérales. Ce ne sera réalisable que si nous trouvons une solution avec l'Union européenne. Notre tradition du compromis nous a assuré notre bien-être sans sacrifier notre liberté.

Au contraire, encore 700 ans après la bataille de Morgarten, la Suisse est l'un des pays les plus libres au monde. Mais nous ne le resterons que si nous sommes unis à l'intérieur et tirons à la même corde.