100'000 habitants de plus en Suisse en 2013, surtout des étrangers

8,136 millions d'habitants. C'est la population suisse à fin 2012. Une augmentation d'1,2% principalement liée aux flux migratoires. Une population qui prend de l'âge aussi: le nombre de centenaires a doublé entre 2010 et 2013, passant de 787 à 1500.
24 avr. 2014, 10:23
Nous sommes de plus en plus nombreux en Suisse. Et, selon l'Office fédéral de la statistique, c'est principalement dû à l'immigration.

La population suisse s'est accrue de près de 100'000 personnes l'an dernier. Selon des résultats provisoires publiés jeudi par l'Office fédéral de la statistique (OFS), l'augmentation de 1,2% est avant tout due aux étrangers. La Suisse en a comptabilisé 65'700 de plus l'an dernier.

Fin 2013, 8'136'700 personnes résidaient de manière permanente sur le territoire helvétique. Outre les Suisses, ce chiffre recouvre les étrangers disposant d'un permis de séjour d'au moins un an ou séjournant dans le pays depuis au moins 12 mois (en procédure d'asile par exemple).

Le solde migratoire positif et les personnes nouvellement considérées comme résidentes permanentes ont abouti à une progression de 80'400 personnes. En raison des naturalisations, précise l'OFS, le nombre d'étrangers n'a toutefois augmenté que de 65'700 personnes pour s'inscrire à 1'932'700.

La croissance de la population du pays a aussi une cause naturelle. Il y a eu l'an dernier 17'200 naissances de plus que de décès.

Toujours plus de centenaires

La Suisse compte par ailleurs de plus en plus de centenaires. Leur nombre a augmenté de 6,6% en un an. Entre 2010 et 2013, cette population a quasiment doublé, passant de 787 à 1500.

Les hommes restent largement sous-représentés avec seulement 300 centenaires. Mais leur nombre a crû l'an dernier de 14%, soit près de trois fois plus vite que celui des femmes (+5,1%).

Au-delà de 60 ans, ces dernières, qui ont une espérance de vie plus longue, sont largement majoritaires. Les deux sexes sont représentés presque à égalité dans la population âgée de 35 à 44 ans. Les hommes sont nettement plus nombreux jusqu'à l'âge de 24 ans.

Etrangers plus jeunes

Les résidents étrangers sont généralement plus jeunes que les Suisses. On compte 11 personnes de plus de 65 ans pour 100 personnes en âge de travailler (20-64 ans) alors que le rapport est de 35% pour les Suisses, ce qui donne une moyenne de 28.

Le vieillissement est plus marqué dans certains cantons. Au Tessin, à Bâle-Campagne, Schaffhouse, au Jura, à Bâle-Ville et à Berne, on compte plus de 32 personnes de plus de 65 ans pour 100 actifs.

Le Jura figure aussi parmi les cantons qui comptent le plus de jeunes. La proportion de ceux de moins de 20 ans par rapport à ceux en âge de travailler y atteint presque les 38%, seuil franchi uniquement par Appenzell Rhodes-Intérieures. Les cantons de Fribourg, Vaud et Neuchâtel affichent aussi plus de 36% de jeunes, la moyenne nationale se situant à 33%.

La population a augmenté dans tous les cantons, mais Fribourg décroche la palme avec 2,1% de croissance devant Thurgovie (+1,6%) et le Valais (+1,5%). Argovie (+1,4%), Genève et Zoug (+1,3% chacun) dépassent la moyenne suisse de 1,2%. A l'autre bout de l'échelle, Appenzell Rhodes-Intérieures n'a glané que 0,4% de résidents en plus.