Wimbledon: Wawrinka pourrait enchaîner trois matchs en trois jours

Les choses se corsent pour les deux Suisses encore en lice à Wimbledon. Federer affrontera Robredo, 22e mondial. Quant à Wawrinka, il devra jouer 3 matchs en 3 jours pour accéder aux demi-finales. Les deux hommes pourraient se retrouver en quart de finale.
29 juin 2014, 15:25
Stan Wawrinka pourrait se retrouver sur les rotules après un début de semaine marathon à Londres.

Stan Wawrinka va au-devant d'un programme très chargé cette semaine à Wimbledon. Dans le meilleur des cas, le Vaudois devra ainsi enchaîner trois matches de lundi à mercredi.

La faute à la pluie qui est tombée samedi sur Wimbledon et qui ne lui a pas permis de disputer son 3e tour face à l'Ouzbek Denis Istomin (ATP 45). Comme le dimanche du milieu de tournoi est traditionnellement un jour de repos du côté du Church Road, le match du no 3 mondial a été reprogrammé à lundi. En lice sur le court no 2, il en découdra dès 12h30 face à Istomin.

S'il domine l'imprévisible Ouzbek, Wawrinka devra se frotter à un adversaire encore plus redoutable mardi en 8e de finale, à savoir le vainqueur de la partie opposant l'Américain John Isner (ATP 11) à l'Espagnol Feliciano Lopez (ATP 26), deux hommes très dangereux sur gazon. En cas de nouvelle victoire, Wawrinka enchaînera mercredi avec son quart de finale, sans doute contre un certain Roger Federer.

Le Bâlois a pu, lui, disputer son 3e tour samedi sous le toit du Centre Court. Pas plus inquiété que lors de ses tours précédents face à Paolo Lorenzi et Gilles Muller, il n'a eu besoin que d'1h20 pour évincer le Colombien Santiago Giraldo (ATP 35) sur le score de 6-3 6-1 6-3.

Lors de cette rencontre à sens unique, Federer n'a connu qu'une seule mini alerte, lorsqu'il s'est retrouvé mené 15-40 sur sa mise en jeu à 3-3 dans le dernier set. Quatre coups de raquette - deux aces et deux services gagnants ! - lui ont toutefois suffi pour écarter le danger et remporter ce jeu, au grand dépit de son adversaire.

Pour ses trois premiers matches de la quinzaine londonienne, Federer n'a passé que 4h27 sur le court et concédé seulement 23 jeux. Un rythme express qui rappelle les plus belles années du Bâlois à Wimbledon. Il n'avait d'ailleurs plus perdu aussi peu de jeux en première semaine depuis son triomphe lors de l'édition 2004 (19 jeux lâchés en trois matches).

Une revanche à prendre

"J'ai passé une excellente première semaine. J'ai bien joué, sans lâcher le moindre set et sans me sentir vraiment menacé par mes adversaires. Physiquement, je me sens également très bien. C'est de bon augure pour la suite", a-t-il relevé.

Mardi en 8e de finale, le septuple vainqueur partira à nouveau largement favori, même si son futur adversaire sera plus coté que ses trois premières victimes du tournoi. Le Bâlois en découdra en effet avec l'Espagnol Tommy Robredo (ATP 22), vainqueur en cinq manches du Polonais Jerzy Janowicz (ATP 25), demi-finaliste l'année dernière.

En onze confrontations, Federer s'est imposé à dix reprises contre Robredo. C'est toutefois le Catalan qui avait gagné leur dernier duel, en septembre 2013 en 8e de finale de l'US Open. Une défaite qui était restée en travers de la gorge de Federer et qu'il aura à coeur de conjurer dans "son" jardin londonien.

Pour donner rendez-vous à Wawrinka en quart de finale, le Bâlois aura tout intérêt à ce que la partie ne s'allonge pas face à Robredo. L'Espagnol est un spécialiste des marathons, lui qui reste sur une série de six matches gagnés en cinq sets en Grand Chelem.