Sharapova remporte un deuxième titre à Roland-Garros

La finale dames de Roland-Garros a tenu toutes ses promesses. Maria Sharapova et Simona Halep ont bataillé pendant un peu plus de trois heures de jeu. La Russe a finalement emporté la mise sur le score de 6-4 6-7 6-4.

07 juin 2014, 18:43
La Russe Maria Sharapova a été sacrée pour la deuxième fois de sa carrière sur la terre battue de Roland-Garros. Elle a battu en finale la Roumaine Simona Halep sur le score de 6-4 6-7 6-4.

A la peine sur terre battue au début de sa carrière, Maria Sharapova signe à la Porte d'Auteuil un premier doublé inattendu dans un tournoi majeur. Elle y avait complété son Grand Chelem de carrière en 2012, après s'être imposé à une reprise à Wimbledon (en 2004 à l'âge de 17 ans), à New York (2006) puis à Melbourne (2008).

"Je n'aurais jamais imaginé il y a sept ou huit ans pouvoir gagner plusieurs fois ce tournoi. C'est un rêve qui se réalise", lâchait sur le court Maria Sharapova, qui avait en outre échoué en finale l'an passé à Paris face à Serena Williams. "Je n'en peux plus d'attendre avant de soulever ce trophée. Je suis sans voix", avait-elle lâché sur son compte Twitter avant de recevoir la Coupe des mains de Chris Evert.

Avec désormais cinq "Majors" à son palmarès, la grande blonde Sibérienne (1m88) rejoint la St-Galloise Martina Hingis au 11e rang du classement des joueuses les plus titrées de l'ère Open (depuis 1968). Elle n'est que la neuvième joueuse de l'ère moderne à s'imposer plus d'une fois à Roland-Garros, et surtout la première représentante de la Russie - hommes et femmes confondus - à réaliser un doublé dans l'une des quatre levées du Grand Chelem.

Un scénario improbable

Maria Sharapova a bataillé plus qu'elle ne l'aurait dû avant de savourer ce succès historique dans une finale intense jouée sous une forte chaleur (30°C). Présente pour la première fois dans une finale majeure, Simona Halep (22 ans) n'a pas rejoint Elena Dementieva (2004), Ana Ivanovic (2007) ou Dinara Safina (2008) dans la liste des joueuses ayant craqué sur le court Philippe Chatrier pour leur première finale majeure. Elle a même frôlé l'exploit.

Cette finale semblait pourtant jouée à 6-4 6-6 et 5/3 dans le jeu décisif en faveur de Maria Sharapova, qui avait alors encore un point à négocier sur son service. La Floridienne craquait cependant de manière inattendue à cet instant, laissant l'initiative à une Simona Halep qui n'a jamais cessé d'y croire. Bien plus à l'aise lorsqu'elle se retrouvait dos au mur, cette dernière s'offrait un sursis inespéré en empochant la deuxième manche.

Une double, puis huit points pour conclure

Maria Sharapova prouvait néanmoins encore une fois qu'elle est une immense championne. Après un détour par les vestiaires, la diva russe reprenait le contrôle des opérations. Elle ne parvenait pas à conserver le break réalisé d'entrée de jeu, devant même écarter deux balles de 1-3 sur son service, puis laissait son adversaire recoller à 4-4 alors qu'elle avait mené 4-2.

Plus entreprenante dans cette finale, Maria Sharapova voyait néanmoins ses efforts récompensés. Auteur de sa... 12e double faute de l'après-midi sur le dernier point du huitième jeu, elle repartait immédiatement au combat. Elle remportait même tout simplement les huit derniers points de cette finale, s'écroulant à genoux après avoir poussé Simona Halep à la faute sur une dernière attaque.