Rotterdam: Wawrinka a eu besoin de 3 sets pour éliminer le 248e joueur mondial

240 rangs séparent Stan Wawrinka et le Néerlandais Jesse Huta Galung au classement ATP. Mercredi soir, pourtant, au premier tour du tournoi de Rotterdam, il a fallu 3 sets et 1 h 39 de jeu au Vaudois pour venir à bout de son adversaire.

12 févr. 2015, 07:32
Stan Wawrinka a dû cravacher ferme pour se débarrasser de Galung, 10 victoires seulement sur le circuit.

Stan Wawrinka (ATP 8) a dû s'employer plus qu'attendu pour son entrée en lice à Rotterdam. Le Vaudois s'est imposé 6-3 3-6 6-3 face à l'invité néerlandais Jesse Huta Galung (ATP 248) mercredi soir au 1er tour.

Le vainqueur de l'Open d'Australie 2014 a mis 1h39' pour prendre la mesure d'un joueur de 29 ans qui n'a gagné que dix matches sur l'ATP Tour et dont le meilleur classement est un 91e rang obtenu il y a tout juste un an.

Efficace dans le premier set, Stan Wawrinka était malmené dans le deuxième, où il fut rapidement mené 0-4. Il serrait cependant à nouveau sa garde dans l'ultime manche, où il signait le break décisif dès le quatrième jeu. Preuve de son efficacité comme des difficultés rencontrées, il inscrivait deux fois moins de points que son adversaire à la relance (20, contre 39 pour Jesse Huta Galong). Il a en outre eu besoin de six balles de matches pour conclure la partie.

La tâche de Stan Wawrinka sera encore plus ardue jeudi en 8e de finale. Il retrouvera pour la neuvième fois le coriace Guillermo Garcia-Lopez (ATP 27), qu'il a battu à cinq reprises. Le Vaudois reste sur un succès face à l'Espagnol, obtenu en 8e de finale du récent Open d'Australie (7-6 6-4 4-6 7-6). Mais Guillermo Garcia-Lopez tient également la forme, lui qui a conquis le quatrième titre de sa carrière dimanche dernier à Zagreb en indoor.

 

Une première depuis 2008

A noter que Stan Wawrinka n'avait pas joué de tournoi en salle au mois de février depuis l'édition 2008 de l'Open 13 de Marseille, où il avait subi la loi d'Andy Murray au 2e tour. Il aura d'ailleurs l'occasion de réussir une "première" jeudi: il n'a en effet jamais dépassé le stade du 2e tour dans une épreuve de l'ATP Tour disputée en indoor au mois de février. Sa seule autre "expérience" similaire remonte il est vrai à la saison 2005, avec une élimination concédée là aussi au 2e tour, à Rotterdam face à Roger Federer.

Le Vaudois, qui avait préféré consacrer le mois de février à sa préparation en 2009 et en 2010, avait opté pour le soleil - et la terre battue - de l'Amérique du Sud de 2011 à 2013. L'an dernier, il était inscrit à Montpellier, Rotterdam et Marseille mais avait sagement renoncé en raison de la fatigue accumulée lors de son sacre de l'Open d'Australie puis au 1er tour de la Coupe Davis.