Nadal facilement en 8es de finale de Roland-Garros

Rafael Nadal n'a comme prévu pas tremblé pour remporter samedi sa 31e victoire d'affilée à Roland-Garros. Le no 1 mondial, qui souffre du dos, a dominé l'Argentin Leonardo Mayer (ATP 65) 6-2 7-5 6-2 en 2h17' au 3e tour.

31 mai 2014, 18:45
epa04233715 Rafael Nadal of Spain returns to Leonardo Mayer of Argentina during their third round match for the French Open tennis tournament at Roland Garros in Paris, France, 31 May 2014.  EPA/IAN LANGSDON

Présent comme Roger Federer pour la 10e année consécutive au stade des 8es de finale à la Porte d'Auteuil, le gaucher espagnol n'a égaré que 19 jeux dans ses trois premières parties. Il n'a certes pas battu son record établi en 2012 - année où il n'avait lâché que 17 jeux pour se hisser en 8e de finale - mais aborde cette deuxième semaine avec une confiance énorme et une réserve d'énergie intacte.

Samedi, l'octuple vainqueur du tournoi a tout de même connu une petite alerte. Impérial dans le premier set, Rafael Nadal s'est retrouvé à deux points de la perte de la deuxième manche face à un Leonardo Mayer plus agressif à l'échange, alors qu'il avait mené 4-2. A 4-5 30/30, son bras ne tremblait cependant pas. Il remportait neuf des onze derniers jeux d'un match dans lequel il ne commettait que 10 fautes directes et armait 29 coups gagnants.

Rien à craindre lundi, si son dos tient

La balade du Majorquin devrait se poursuivre lundi en 8e de finale, même s'il a concédé samedi avoir souffert du dos dans ses deux derniers matches et n'avoir pas pu donner sa pleine mesure au service. Il rencontrera pour la première fois l'espoir serbe Dusan Lajovic (ATP 83), qui n'avait jamais gagné deux matches d'affilée sur le circuit principal avant ces Internationaux de France.

Dusan Lajovic (23 ans) n'a pas perdu le moindre set dans ses trois premiers tours, mais il n'a affronté jusqu'ici aucun membre du top 30 du classement ATP. On l'avait découvert à la fin janvier, à l'occasion du 1er tour de la Coupe Davis à Novi Sad où il était le leader de son équipe en l'absence de Novak Djokovic. Il avait offert une belle résistance à un Stanislas Wawrinka "carbonisé", manquant même deux balles d'égalisation à deux sets partout.

Ferrer sur le même rythme que Rafa

Adversaire désigné de Rafael Nadal en quart de finale, David Ferrer (no 5) poursuit lui aussi tranquillement - et plus discrètement - son parcours. Le finaliste 2013, qui s'est imposé sans forcer 6-2 7-6 6-3 samedi face à Andreas Seppi (no 23), n'a perdu que 26 jeux dans ses trois premiers matches. Le Valencien se mesurera lundi à Kevin Anderson (no 19), qui a bénéficié samedi de l'abandon d'Ivo Karlovic (blessé au dos). Il n'a affronté le Sud-Africain qu'une seule fois sur terre battue, l'an dernier au même stade de la compétition à Roland-Garros, et il l'avait écrasé 6-3 6-1 6-1...