Réservé aux abonnés

Le roi trouve son maître

Andy Murray exécute Roger Federer en trois manches (6-2 6-1 6-4). Le Britannique était en état de grâce. Et le Suisse frappé d'impuissance.

06 août 2012, 00:01
data_art_994345.jpg

Terrible, l'image. L'alpiniste Andy Murray grimpe vers la loge pour embrasser sa fiancée, sa mère et tous les siens. Délire à la hausse dans le public chauffé par l'extraordinaire performance de son Ecossais peu avare de grands coups. Pendant ce temps de gloire méritée, Roger Federer ramasse ses affaires, fait quelques pas sur le gazon, jette un regard en arrière pour s'assurer qu'il n'a rien oublié et sort de l'arène. Dans l'indifférence générale. Le rêve en un seul flash. Réalisé pour le vainqueur d'un duel presque sans suspense, et brisé pour le vaincu dépassé par son défi et par son advers...