Réservé aux abonnés

«Autour de l’effort sportif, il y a un parallèle avec le rythme de la musique»

Avec «Courir», Thierry Romanens livre, au Théâtre du crochetan, un one man show musical doux amer teinté d’humour, qui retrace le parcours d’Emil Zatopek, un athlète hors du commun.
27 févr. 2018, 00:01
Thierry Romanens et Format A3 
Courir
Novembre 2016
Nuithonie

Comment vous est venue l’idée de ce spectacle?

Dans un premier temps, c’est le fruit du hasard. Je cherchais, depuis un moment, après le spectacle «Voisard, vous avez dit Voisard», l’occasion de mettre en scène une histoire longue, une grande histoire et non plus des petits formats courts. J’ai cherché à droite, à gauche, et suis tombé sur ce livre de Jean Echenoz qui a d’emblée éveillé chez moi une certaine curiosité. J’y ai découvert l’histoire de Zatopek, dont j’avais déjà entendu parler, et le premier tilt a été son titre : «Courir». Je me suis dit qu’autour de la course et de l’effort spo...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois