Réservé aux abonnés

Andy Roddick brise le rêve britannique

Roger Federer défiera, demain, Andy... Roddick en finale du simple messieurs. Stupeur à Londres, Andy Murray ne sera pas, cette année, le successeur de Fred Perry, dernier sujet de sa Majesté à avoir remporté le tournoi, en 1936.

04 juil. 2009, 05:02

DE LONDRES

On ne sait pas comment Roger Federer a accueilli la nouvelle, mais on a senti l'onde de choc qui a frappé, secoué tout le Royaume, de Brighton à Glasgow, des vertes allées de Wimbledon aux assourdissants pubs de Picadilly. L'édition 2009 de Wimbledon ne consacrera pas Andy Murray, pourtant proclamé sauveur de la nation depuis son succès acquis au Queen's il y a trois semaines.

Hier soir, à 18 h 44, heure de Londres, Andy Roddick a brisé le rêve de tout le peuple britannique. Un Andy en cachait un autre et c'est le ...