Super Bowl: les Seattle Seahawks écrasent les Denver Broncos 43-8

43-8. Le suspense aura été de courte durée pour le 48e Super Bowl, la finale du championnat de football américain qui opposait la nuit dernière les Seahawks de Seattle aux Broncos de Denver. Seattle a créé une petite surprise en dominant son adversaire pour remporter le premier titre de son histoire.

03 févr. 2014, 07:20
Le quarterback des Seattle Seahawks, Russell Wilson, n'a pas dérogé à la règle en arrosant copieusement son coach, Pete Carroll (62 ans), avec un tonneau de boisson énergétique.

Seattle a littéralement humilié Denver pour remporter le premier Super Bowl de son histoire. Les Seahawks se sont imposés 43-8 à New York.

Pour cette 48e finale de la Ligue de football américain (NFL), les Seahawks, meilleure défense du championnat cette saison, n'ont laissé aucune chance à Denver en prenant les devants très tôt dans la partie. Seattle n'avait atteint la finale de la NFL qu'une seule fois auparavant, défait par Pittsburgh en 2006.

Denver a de son côté perdu son cinquième Super Bowl, pour deux victoires en 1998 et 1999. La meilleure attaque de la saison s'est montrée très nerveuse et a été complètement étouffée.

Son quarterback vedette Peyton Manning, qui avait remporté samedi le titre de meilleur joueur de la saison (MVP), n'a pas pu faire la différence dans ce match au sommet malgré 34 passes complétées, un record pour un Super Bowl. Mais il a réussi la plupart de ses passes alors que le match était déjà plié et les deux interceptions qu'il a subies ont coûté cher.

Il n'a réussi que peu d'actions d'éclat et a manqué l'occasion de devenir le premier quarterback à remporter le Super Bowl avec deux équipes différentes après sa victoire en 2007 avec Indianapolis. Son alter ego Russell Wilson a, de son côté, tranquillement réussi 18 passes sur 25 pour les Seahawks, avec deux touch-down à la clé et aucune interception.

Le ton était donné dès la toute première action: Denver avait la balle près de son enbut mais après une erreur de communication lors du lancement de jeu, Manning ratait tout simplement le ballon que son coéquipier lui passait.

Cette erreur, digne d'un entraînement de pré-saison, voyait la balle rouler dans la zone de Denver, couverte par un défenseur pour éviter un touch-down adverse. Une bévue mémorable qui permettait à Seattle d'inscrire ses deux premiers points dès la 12e seconde de jeu. Jamais une équipe n'avait marqué si vite dans un Super Bowl!

L'hymne national chanté par Renée Fleming.

 

 

Le show hallucinant de Bruno Mars à la mi-temps