Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Tessa Worley titrée en géant, devant Tina Maze et Anna Fenninger

La Française Tessa Worley avait déjà dominé la première manche du slalom géant, reléguant les Autrichiennes Kathrin Zettel et Anna Fenninger à 52 et 85 centièmes. Elle n'a pas flanché en deuxième manche en réalisant à nouveau le meilleur temps.

14 févr. 2013, 15:52
Pas de regret pour Lara Gut, qui a tout donnée en deuxième manche.

Médaillée de bronze aux Mondiaux 2011, Tessa Worley compte sept victoires en Coupe du monde. Cette saison, elle n'avait pas encore gagné sur le circuit majeur, montant néanmoins trois fois sur le podium (St Moritz, Courchevel, Semmering). Autant dire qu'elle a choisi son jour pour réaliser l'exploit. Très à l'aise sur la piste verglacée de Planai, elle cueille ainsi un deuxième titre pour l'équipe de France féminine.

Tina Maze complète le podium. Championne du monde de super-G et tenante du titre, la Slovène a réalisé une énorme deuxième manche, spécialement dans le mur final… Mais ça n'a pas suffi face à une Worley en grande forme.

L'Autrichenne Anna Fenninger a pris le bronze. Sa compatriote Kathrin Zettel, deuxième de la première manche, récolte la médaille en chocolat.

La France en forme

Tessa Worley poursuit ainsi sur la lancée d'une équipe de France en pleine réussite à ces joutes et qui figure désormais en tête du tableau des médailles avec quatre podiums, dont deux titres, l'or de Marion Rolland en descente et donc ce sacre de Tessa Worley. Troisième des Mondiaux 2011 à Garmisch, cette dernière confirme à la fois sa régularité et son brio. La Haut-Savoyarde fait partie de la "crème" de la discipline depuis 2008.

Si ce premier grand titre pour elle ne constitue pas une énorme surprise, la façon dont il a été conquis, avec une maîtrise totale sur les deux parcours, a impressionné. "Il fallait garder le cap après la première manche, rester concentrée et gérer la pression. Ce fut vraiment une super-journée pour moi", s'est réjouie la gagnante.

Le géant est un peu la chasse gardée des Françaises, qui ont décroché 18 médailles dans l'histoire des Mondiaux dans la discipline, plus que tout autre pays.

Pas de regret pour Lara Gut

Lara Gut, 10e de la première manche, a signé le quatrième chrono sur le passage pour remonter trois concurrentes et finir 7e à 2''38. "J'ai fait une belle deuxième manche, et finir dans le top 7 est un bon résultat", a dit la Tessinoise. Médaillée d'argent en super-G quelques jours plus tôt, Lara Gut est tout à fait à niveau à ces Championnats du monde et tire un bilan plutôt positif: "Une fois 2e, une fois 7e, je suis globalement satisfaite de mes courses à part en descente (16e; elle fut aussi éliminée en super-combiné alors qu'un podium semblait dans ses cordes). Je préfère ce genre de performances à par exemple quatre 4es places. Je suisbien lancée pour les prochaines semaines."

Dominique Gisin est sortie de la piste ce matin et a été éliminée après une trentaine de secondes de course. L’Obwaldienne, blessée à un poignet et qui s’était élancée avec un plâtre, avait déjà perdu du terrain sur les premiers mètres, lors de la phase de poussée.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias