Ski: Crans-Montana affiche son intérêt pour reprendre les dates de Wengen en cas de retrait

Swiss Ski a retiré les épreuves de Wengen du calendrier 2022. La date devrait toutefois rester en Suisse, quelle que soit l’issue de ce conflit. Le cas échéant, Crans-Montana est candidat pour récupérer la date et le circuit masculin.

20 mai 2020, 14:36
Crans-Montana accueillera les courses féminines en janvier dès la saison prochaine.

«C’est une bombe.» Marius Robyr, président du comité d’organisation des épreuves Coupe du monde de Crans-Montana, ne mâche pas ses mots à la lecture de cette information. Swiss Ski a rayé de son calendrier 2021-2022 les épreuves du Lauberhorn en raison d’un conflit qui l’oppose depuis quelques années avec les organisateurs bernois. «A titre personnel, je pense que les deux parties finiront par trouver une solution pour sauver ces courses mythiques. Je les vois mal en arriver à une telle extrémité.»

Swiss Ski a évidemment encore le temps de réintégrer les courses du Lauberhorn puisqu’il est question de janvier 2022. Mais si les deux parties, qui ne s’adressent plus la parole qu’à travers leurs avocats respectifs, ne parvenaient pas à trouver une solution à ce conflit, Crans-Montana serait-il candidat à la reprise de ces dates, lesquelles sont attribuées depuis des décennies à Swiss Ski? «Bien sûr», affirme Marius Robyr. «La fédération suisse et la FIS sont déjà au courant de notre intérêt. Dès le moment où nous sommes candidats aux Mondiaux, nous sommes intéressés par organiser des épreuves masculines. Nos pistes sont homologues, elles se prêtent à accueillir le circuit masculin.»

Les hommes d’abord, les dames ensuite

A partir de la saison prochaine, Crans-Montana accueille le circuit féminin en janvier. Le 23 et 24 janvier 2021, en l’occurrence. Or, le Lauberhorn se déroule traditionnellement entre le 15 et le 20 janvier. «La FIS envisage de centraliser les sites de compétitions et de réunir, aussi, les hommes et les femmes sur deux semaines. Il y a des synergies possibles, pour nous aussi. Tout est ouvert. De toute façon, nous sommes prêts à étudier toutes les propositions.»

A lire aussi : Ski alpin: Swiss-Ski retire les courses du Lauberhorn de son calendrier