Ski alpin: Quelles chances pour les Suisses aux Mondiaux?

Dans deux semaines débutent les championnats du monde de ski alpin à Saint-Moritz. Nous dressons un état des lieux de la forme des athlètes helvètes.

23 janv. 2017, 20:07
/ Màj. le 24 janv. 2017 à 06:30
Lara Gut possède des chances de médailles en descente, super G, géant et combiné.

Les Mondiaux de Saint-Moritz débutent dans exactement deux semaines. Plus que jamais, les skieurs helvétiques sont attendus au tournant. Sans le révéler explicitement, les dirigeants de Swiss-Ski souhaitent voir leurs athlètes se parer de nombreux métaux. Mais ont-ils les moyens de leurs ambitions? Nous analysons les résultats de ce début de saison et les comparons avec ceux qui précédaient les grands rendez-vous des années précédentes.

Véritables métronomes, Lara Gut en géant et Wendy Holdener en slalom ont amassé huit podiums au total depuis le début de la saison. Jamais, l’équipe technique féminine n’avait accumulé autant de bons résultats avant une grande échéance. C’est quatre fois plus qu’avant les Jeux de Sotchi lorsque Lara Gut, toujours, était montée sur deux podiums. Et les deux demoiselles ne sont pas seules. En embuscade, Michelle Gisin, Mélanie Meillard et Simone Wild ont prouvé qu’elles skiaient avec les meilleures filles. L’équipe de Suisse compte déjà 15 top 10 en géant et en slalom, bien plus que les 11 de 2003 de la seule Sonja Nef. Ce serait alors un véritable échec si nos skieuses ne parvenaient pas à remporter une médaille lors des prochains Mondiaux. On pense notamment à Wendy Holdener qui, à l’exception d’une sortie de piste, n’a jamais fait pire qu’une troisième place cette saison.

Retrouvez le sujet complet dans nos éditions papier et numérique du mardi 24 janvier 2017.