Ski alpin: l'Américaine Lindsey Vonn, 82 victoire en Coupe du monde, arrêtera après les Mondiaux d'Are

Un dernier Super-G, une dernière descente. L'Américaine Lindsey Vonn a tranché: elle rangera ses skis après les Championnats du monde d'Are, en Suède. Elle espérait pouvoir terminer la saison et même s'offrir une dernière descente à Lake Louise, sa piste préférée, en novembre prochain, mais son corps a dit stop.
01 févr. 2019, 17:01
Lindsey Vonn, en larmes à la fin du Super-G de Cortina il y a 10 jours, savait probablement qu'elle devrait arrêter plus tôt que prévu.

Lindsey Vonn, reine du ski alpin aux 82 victoires en Coupe du monde, a annoncé vendredi qu'elle arrêtera sa carrière, le corps usé, après les Mondiaux de Are (SWE) qui débutent mardi. L'Américaine avait dans un premier temps affirmé qu'elle se retirerait en décembre, après les épreuves de Lake Louise.

Vonn, 34 ans, qui s'est blessée en début de saison au genou gauche, ne parvient pas à revenir au niveau espéré sans douleur et préfère arrêter après le super-G (5 février) et la descente (10 février) de Are.

 

 

"La réalité malheureusement c'est que mon corps et mon esprit ne sont pas à la page. Après de nombreuses nuits sans sommeil, j'ai fini par accepter que je ne pouvais pas continuer le ski de compétition", a-t-elle écrit, douze jours après avoir terminé éplorée le week-end de Cortina qui marquait son retour sur le circuit.

"Ces dernières années j'ai eu plus de blessures et d'opérations que ce qu'on peut imaginer. J'ai toujours repoussé les limites du ski, ce qui m'a permis de récolter des succès incroyables mais également de graves accidents", explique la championne olympique de Vancouver 2010 (descente), qui a notamment connu une grave chute à Schladming en 2013 (rupture ligamentaire au genou droit, fracture du plateau tibial).

 

 

"Mon corps est brisé au-delà du raisonnable et ne me permet pas d'avoir la dernière saison de mes rêves", poursuit Vonn, qui détient le record du nombre de victoires en Coupe du monde chez les dames (82) et pouvait espérer battre le record absolu du Suédois Ingemar Stenmark (86) avec une saison "normale".

Comme Svindal

Star au rayonnement plus large que le ski alpin, notamment grâce à sa liaison passée avec le golfeur Tiger Woods, la double championne du monde (descente et super-G 2009) se retirera après les Mondiaux comme le Norvégien Aksel Lund Svindal (36 ans), autre grand nom du cirque blanc dont le corps a atteint ses limites.